Je peux être à la fois pierre et sculpteur de moi-même

angel-sky-castle-france-162023.jpeg
Photo de Pixabay sur Pexels.com

A force de me conformer aux règles du monde et d’être modelé par lui tel qu’il convient de l’être, j’aspire à être maître de ce que je souhaiterais devenir. C’est ce que j’appelle « être à la fois pierre et sculpteur de moi-même. » Mais si j’en reste au stade de « vouloir » , il sera difficile d’y arriver. Il va falloir imprimer à mon cerveau le fameux « Yes, I can !  » , « Oui, je peux le faire ! » Si vous ne voyez pas la différence, je vous invite à (re)lire mon article sur le pouvoir de l’auto-suggestion consciente, c’est là toute la différence. Alors, ça vous dirait de vous sculpter vous-même ? Je ne vais pas vous donner un cours de sculpture, j’en suis bien incapable, mais juste vous donner l’envie de prendre le marteau et le burin, pour vous modeler à votre image. C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

En naissant, je suis un beau bloc de granit qui n’attend qu’une chose, devenir une belle statue. Mais voilà, je suis une pierre, mais pas le sculpteur. Mon éducation me modèle suivant des règles et des normes. Pour que je puisse m’insérer dans le monde, on me met un coup de burin par ci par là, je deviens une statue conforme, quasiment identique aux autres. Parfois même, je suis le résultat d’un moulage, le résultat d’une conception de statues en série. Si j’essaye de prendre le burin pour me tailler différemment, on me montre du doigt, on me raille, on peut même me harceler pour ma différence.

moai-easter-island-statue-easter-64006.jpeg
Photo de Pixabay sur Pexels.com
pexels-photo-1486470.jpeg
Photo de Werlley Meira sur Pexels.com

Pour sortir de cette standardisation et devenir tel que je souhaiterais être, comment dois-je m’y prendre ? Et bien, je dois prendre le marteau et le burin de la main des autres et procéder comme un sculpteur. Déjà, avant de taper dans la masse, le sculpteur commence par regarder sa pierre brute. Y a-t-il des imperfections, des failles qu’il convient de connaître pour éviter un coup de marteau malheureux ? Y a-t-il des formes naturelles qu’il convient d’utiliser pour mettre en relief une forme de la future sculpture ?

Avant de faire quoique soit, sachez que vous êtes la pierre et le sculpteur en même temps. Il va falloir se dédoubler pour faire ce travail « de sculpture » sur vous-même. Il s’agit de commencer par bien vous connaître, vous observer donc, comme le sculpteur observe son bloc de granit. Il faudra repérer vos blessures de l’enfance qu’il convient de prendre en compte pour éviter de vous fragiliser au premier coup de marteau. Repérer aussi, vos talents, sur lesquels il convient de s’appuyer, pour faciliter et valoriser le résultat final. C’est particulièrement vos talents qui rendront votre oeuvre belle. Mettez votre propre touche ! Voir mon article sur les talents, si vous doutez d’en avoir.

Le sculpteur est un artiste. Il a pour vocation d’éveiller l’âme, la sienne et celle des autres qui vont s’attarder pour contempler son oeuvre d’art (voir mon article sur le sujet). Il doit avoir une bonne idée du résultat final et de ses intentions. Vous aussi, pour vous façonner à votre image, vous devez connaître ce qui pour vous (pas pour les autres !) est de la plus haute importance et fait sens. Ce sera votre boussole.

close up photo of woman
Photo de Ricardo Garcia sur Pexels.com

Au fur et à mesure que son oeuvre avance, le sculpteur se recule pour contempler son ébauche. Les belles oeuvres artistiques prennent du temps. L’artiste doit parfois s’y reprendre en plusieurs fois pour corriger un cou de burin trop appuyé. Au fur et à mesure l’artiste affine sa technique. Je vous invite à faire de même. Prenez du recul pour mesurer le chemin parcouru, quitte à revenir en arrière, à corriger ce qui doit l’être.

Une fois terminée, l’oeuvre signée de l’artiste doit être partagée avec le monde. L’oeuvre appartient aussi à ceux qui veulent bien s’y attarder. Et si l’oeuvre de l’artiste inspire ceux qui veulent bien la regarder, c’est gagné ! Et bien pour vous, c’est pareil. Vous aurez signé votre oeuvre, ce que vous serez devenu, et vous allez maintenant pouvoir inspirer les autres, du moins ceux que cela touche. Comme pour une oeuvre d’art, c’est affaire de goût, on ne peut pas plaire à tout le monde… Mais au moins, votre oeuvre, vous donc, sera tel que vous souhaitez. Et c’est bien ça le principal.

Si vous souhaitez devenir l’artiste de votre vie, si vous souhaitez modeler ses contours, contactez-moi, … je fournis le marteau et le burin … et à vous de jouer !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s