Moi, je n’ai pas de talent ! Ah bon ?

Coach-Semperes-Entretien2On a souvent, trop souvent dirais-je, ciblé notre attention sur les qualités et les compétences. En entretien d’embauche par exemple, que vous demande-t-on ? Quels sont vos diplômes ? Vos savoirs. Qu’avez-vous fait jusqu’à présent ? Vos savoir-faire. Et la « fameuse » question (fameuse ?!?), quels sont vos défauts et qualités ? Histoire de boucler la boucle pour se faire une idée de votre savoir-être. On ne demanderait jamais, quels sont vos talents ? « Evidemment, les talents, il n’y a que les artistes qui en ont !« , « Et puis, les talents, tout le monde n’en a pas ! » Ah bon ? Les talents seraient alors réservés à une élite ? A laquelle je n’appartiens pas, bien évidemment. Serait-ce alors pour cela que Gustave Flaubert disait « Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu’on en possède. » Cette citation changerait-elle l’image de soi ? L’estime de soi ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Que voulait dire Flaubert ? Que pour découvrir nos talents, il faudrait d’abord se persuader que tout le monde en a ? Donc moi, j’aurais aussi un talent, alors ? Mais c’est quoi un talent ? Commençons par définir une qualité et une compétence. Une qualité, c’est un trait de caractère, un savoir-être jugé comme un avantage pour faire. Par exemple, je suis rigoureux, c’est une qualité. Je suis à la lettre ma recette. Je reproduis et réussis chaque fois mon gâteau au chocolat. La compétence est issue d’un savoir, une connaissance donc, et d’un savoir faire qui découle d’une expérience. C’est une capacité reconnue pour faire, avec des conditions de réussite. Je sais conduire une voiture d’un point A à un point B en toute sécurité, mon permis de conduire en atteste. Je peux améliorer cette compétence par la pratique et l’entraînement.

Motivation

Un talent, c’est une aptitude innée, naturelle et remarquable à faire avec facilité et qui permet d’exceller dans ce que l’on fait. Autrement dit, c’est un don, un penchant naturel pour une activité dans laquelle on atteint la performance, aisément sans fatigue. Dans ces conditions, on éprouve du plaisir à faire. Le mot est lâché « Plaisir. » Un autre écrivain, de talent …, Honoré de Balzac disait « Il y a du bonheur, dans tout espèce de talent. » Quand je mets en oeuvre mon talent, j’éprouve du plaisir ! Je vous propose de relire plusieurs fois cette phrase, pour vous interroger sur les activités que vous réalisez facilement avec performance et qui vous remplissent de plaisir … C’est bon ? Vous y êtes ? OK on poursuit, alors … Et si vous n’y êtes pas, reprenez la citation de Flaubert, pour vous en convaincre…

Montesquieu disait « Le talent est un don que dieu nous a fait en secret et que nous révélons sans le savoir. » Comme la mise en oeuvre de notre talent est « facile » , on imagine que ce que nous réalisons n’est pas extraordinaire. Eh oui, dans notre éducation, la performance ça se mérite, il faut faire des efforts pour l’obtenir. Notre éducation ! Encore elle ! C’est la raison pour laquelle, au mieux on minime notre talent, au pire on n’a pas conscience de sa mise en oeuvre. Voilà pourquoi Flaubert laissait entendre que nous sommes tous dotés de talents, pour autant d’en être persuadés.

Intelligence

Nous venons de voir comment trouver son talent, en recherchant ce que nous faisons facilement, par penchant naturel, sans effort, avec performance et plaisir. Nos talents concerneraient quels domaines, alors ? Tous les domaines ! Pour s’en convaincre, encore une fois, reprenons les travaux d’Howard Gardner qui a découvert que nous avons tous 9 types d’intelligence mais à des degrés divers. Par exemple, celui qui a un QI de 130, qu’on nomme un surdoué, a une intelligence exacerbée dans le domaine logique et des mathématiques. Ce qui ne revient pas à dire qu’il est supérieur aux autres et que celui qui a un QI de 90 est un abruti ! Parce qu’en mesurant le QI, on ne mesure qu’un seul type d’intelligence. Le porteur d’un QI de 90 a sans doute une autre intelligence, un autre penchant naturel, dans lequel il excelle, mais qu’on ne mesure pas. Oh le mal qu’on a pu faire avec ce fameux QI !

black and white blur book business
Photo de Deepak Gautam sur Pexels.com

Les 9 intelligences de Gardner sont l’intelligence linguistique, logique et mathématique (le QI donc), spatiale, corporelle et kinesthésique (le corps et les sens), musicale, naturaliste, existentielle (spirituelle), intra-personnelle et interpersonnelle. J’ai gardé les 2 dernières en fin de liste, car il s’agit d’intelligences personnelles. L’interpersonnelle, c’est la facilité naturelle à entretenir des relations avec les autres. L’intra-personnelle concerne la bonne image de soi, l’estime de soi et la connaissance de soi qui alimentent la confiance en soi. C’est cette intelligence que le coach fait en sorte de réveiller durant un processus de coaching pour révéler vos talents ! 

Quel que soit votre talent, éclatez-vous dans sa mise en oeuvre ! Au XVIIième siècle, Nicolas Boileau disait « Soyez plutôt maçon, si c’est votre talent. » Ce qui veut dire que si tel est votre talent, vous allez non seulement exceller facilement mais aussi vous faire plaisir. Et comme disait aussi Aristote « Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve la vocation. » Si en plus le monde a besoin de votre performance, vous avez trouvé votre vocation. Ah, votre vie ne sera pas la même, assurément !

développementpersonnel

A partir du moment où vous avez conscience que vous avez un talent qu’il va falloir reconnaître, vous travaillerez l’ensemble de l’alignement de planètes du développement personnel, connaissance de soi, confiance en soi, image de soi, estime de soi, affirmation de soi. Et comme vous excellez avec plaisir, vous allez changer le regard des autres. Vous allez leur donner envie, parce que eux n’excellent peut être pas dans le même domaine. La boucle est bouclée ! Maxime Gorki disait « Avoir du talent, c’est avoir foi en soi même, en ses forces. » Aligner ses planètes du développement personnel et savoir utiliser ses talents, c’est déjà un talent ! C’est utiliser de manière performante et facile son intelligence intra-personnelle. Et « quel pied !«  Ça vaut bien un QI de 130, non ?

Néanmoins, le talent ne suffit pas. Alphonse Allais disait « Il ne suffit pas d’avoir du talent, il faut encore savoir s’en servir. » Oui bien sûr, un don ça se travaille. Mais comme c’est un talent, ce travail sera du plaisir… Comme on dit vulgairement « Ça va l’faire facile ! » , « Même pas mal ! » Alors ? Quand vous mettez-vous en quête de la prise de conscience de vos talents ? De leur développement ? De votre épanouissement ? De votre bien être ? De votre bonheur ?

cropped-pexels-photo-842325.jpeg

J’espère avoir apporté ma modeste contribution à la citation de Flaubert, pour vous convaincre que vous avez des talents et que votre vie pourrait être différente, en commençant par en reconnaître leur existence. Si cela vous a convaincu de réaliser ce travail sur vous-même pour votre quête du bonheur, contactez-moi.

photoscrable

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s