Ne te contente pas de traiter les symptômes, cherche la cause profonde de tes maux

En médecine, si vous ne traitez que les symptômes, le nez qui coule par exemple, vous ne traiterez pas le mal qui vous ronge. Et ça devient un mal chronique avec une accoutumance à un médicament contre le nez qui coule qui aura des effets secondaires. En coaching aussi, il faut aller chercher la cause profonde qui provoque vos freins, vos travers de comportements déviants, vos croyances limitantes, l’adhérence à votre zone de confort, bref, tout ce qui vous empêche d’atteindre vos objectifs. Sinon, vos difficultés seront chroniques, quel que soit le domaine personnel et professionnel. En médecine, on voit bien ce que représentent les symptômes, le nez qui coule, et la cause profonde qui les provoque, un virus par exemple. Mais en coaching ? On imagine les symptômes dont je viens de citer quelques exemples ci-dessus. Mais qu’est-ce qu’une cause profonde de nos difficultés comportementales ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Dans le domaine comportemental, qu’est-ce qu’une cause profonde ? C’est ce qui, souvent non consciemment, fait monter en vous des émotions, vous pousse à faire ou à ne pas faire spontanément par réflexe, à rester dans votre zone de confort en faisant vite appel à vos croyances pour éviter de perdre l’équilibre. C’est ce qu’on appelle « la motivation profonde » celle qui conditionne votre façon de penser, d’analyser, de comprendre avec vos biais cognitifs à partir de votre vision du monde. Au bout du bout, c’est celle qui conditionne vos décisions et vos comportements naturels. Dans le langage courant on dit « c’est plus fort que moi ! » Et comme vos comportements issus de tout ce processus sont non conscients et récurrents, vos résultats sont toujours les mêmes. Alors comment trouver la cause profonde de vos maux ?

On accède à sa motivation profonde en allant chercher « sa blessure de l’enfance.«  Je n’ai pas parlé de traumatismes psychologiques, j’ai parlé de blessures de l’enfance. Je vais vous en citer 9. Pourquoi 9 ? Vous allez comprendre…

Exemple : Durant mon enfance,

  1. on m’a toujours dit que je devais montrer l’exemple, parce que j’étais l’ainé, j’ai donc toujours cherché la perfection,
  2. j’avais l’impression qu’on me laissait de coté, j’ai toujours eu besoin de faire plaisir aux autres, leur montrer mon empathie, pour attirer leur amour,
  3. j’étais le petit dernier, il me fallait montrer que je pouvais être le premier en réussissant,
  4. j’ai souffert d’indifférence à mon égard, alors je montrais ma nostalgie pour attirer l’attention,
  5. on a souvent bousculé mon intimité, j’ai toujours cherché à m’isoler pour me protéger,
  6. j’ai vécu beaucoup de trahisons et d’injustices, depuis je recherche un groupe protecteur,
  7. j’ai pourtant besoin de jouir de la vie et on m’a toujours bridé dans mes plaisirs,
  8. j’ai longtemps souffert de manque de reconnaissance des autres, j’ai dû m’affirmer pour leur montrer de quoi je suis capable, MOI !
  9. J’ai manqué d’amour, c’est pourquoi je recherche à donner de l’amour aux autres, à tous les autres.

Vous voyez qu’il ne s’agit pas de traumatismes de l’enfance. Il s’agit juste de contextes, souvent familiaux, et surtout de sa propre manière de les vivre, qui conduisent à se comporter d’une manière ou d’une autre mais toujours pour la même raison « être aimé des autres. » Être aimé des autres est la motivation profonde unique à tous les, bientôt, 8 milliards d’êtres humains. Ce qui change, c’est la manière d’obtenir l’amour des autres qui provient de sa blessure de l’enfance et qui nous fait basculer dans un « profil de personnalité.«  Comme il y a 9 blessures de l’enfance, il y a 9 profils de personnalité. Logique ! Voyez plutôt ces 9 profils de personnalités

Je viens de vous décrire succinctement le concept de construction identitaire de l’Ennéagramme, un outil profond de connaissance de soi. Un outil qui sert en coaching mais qui a une origine de plus de 2400 ans en mathématiques(*), avec Pythagore qui disait que « tout est nombre » , et également en théologie dans les religions monothéistes avec le moine Evrague le Pontique du IVème siècle et chez les soufistes, une branche de l’Islam, au VIIIème siècle.

Lorsque vous aurez pris conscience de votre blessure de l’enfance, vous comprendrez pourquoi vous vous comportez de cette manière, quelle que soit la situation personnelle et professionnelle.

L’Ennéagramme va vous faire comprendre que dans votre profil de personnalité vous avez, en même temps, 2 autres profils, en égo et en essence, avec respectivement des travers et des talents, en même temps. En coaching de développement personnel, le coach vous aide à les identifier, de manière à privilégier vos talents en laissant de coté vos travers. C’est possible ! Pourquoi ? Simplement parce que vos talents sont « naturels » c’est ce que vous faites de mieux naturellement depuis votre naissance, sans avoir besoin de forcer le trait. Lisez ou relisez mon article sur « donne moi des exemples de talents. » Il suffit juste de repérer vos talents et de les utiliser … consciemment ! Et là … ça change tout. Vous commencerez une nouvelle vie après avoir trouvé votre motivation profonde.

J’ai l’habitude de dire

Si je vous ai donné envie de commencer une nouvelle vie, contactez-moi, le premier entretien est gratuit.

PS : L’Ennéagramme, un outil mathématiques(*) vous en doutez ? Un exemple, mais c’est loin d’être le seul. Regardez la figure ci-dessous. La somme des chiffres en vis-à-vis donne systématiquement 9. Comme si tout convergeait au chiffre 9. Bizarre non ? Et le chiffre 9 est le seul chiffre sans avoir de vis-à-vis. Bizarre non ? Comme si le chiffre 9 était « unique ! » et « tout en haut, vers le ciel, en embrassant les autres chiffres du cercle de l’universalité ! » Bizarre non ? Et le profil 9 est celui du « médiateur ! » Bizarre non ?

Ceci n’est qu’une infime partie de ce qui se cache dans l’Ennéagramme. Si on regarde bien, on y trouve la vie terrestre qui a une fin, la vie éternelle, l’Humain avec la division cellulaire, le Divin, le cercle de l’universalité, le carré du dogme, le triangle de la trinité, la Croix (oui oui la Croix, vous ne la voyez pas ?), la spirale de l’évolution etc. « Qui sait lire les symboles trouve sa voie. » C’est ce que j’explique dans mes conférences sur le sujet et dans le livre que j’ai écrit et que je peine à éditer, par manque d’éditeur qui applique l’édition en compte d’éditeur.

Si vous voulez en savoir plus sur la profondeur de l’Ennéagramme, contactez-moi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s