Changer le monde ? Et si je commençais par moi ?

« Ah ! Si j’avais un bouton, si j’avais une baguette magique même, pour changer le monde ! » Savez-vous que c’est une question qu’un coach pourrait vous poser ! Question saugrenue ? Pas tant que ça finalement. Parce qu’en se persuadant que tout est figé, il n’y a pas ou plus de solution et surtout plus de futur. Une belle zone de confort finalement, je n’y suis pour rien, la faute au monde et aux autres qui le composent. Alors qu’en sollicitant votre cerveau droit créatif, on abat les barrières et on revient à l’âge de l’enfance où tout est possible avec un futur, mais avec un avantage certain, celui de l’adulte qui a un passé et surtout l’expérience. Ne serait-ce pas la première raison pour laquelle pour changer le monde, il faudrait peut-être commencer par soi-même, en commençant par la formulation « Et si … » ? Y aurait-il d’autres raisons pour lesquelles il faudrait commencer par changer soi-même pour changer le monde ? Et si oui, changer quoi en soi ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

art blurred background button car
Photo de Jose Antonio Gallego Vu00e1zquez sur Pexels.com

Pour changer le monde alors, pourquoi devrais-je commencer par moi ? Je vais faire référence à trois citations pour traiter cette question.

Abbé Pierre 2

L’abbé Pierre disait ceci « C’est quand chacun de nous attend que l’autre commence, qu’il ne se passe rien ! » Le monde ne changera pas, si soi-même on ne change pas, soyez-en persuadé. L’abbé Pierre en était, lui, persuadé. Ses actions le montrent. Elles nous inspirent même. Vous allez me dire que malgré les actions de l’abbé Pierre, le monde n’a pas changé ! Oui, mais vous, moi, avons-nous oeuvré dans le même sens que l’abbé Pierre ? Qu’avez-vous fait, qu’avez-vous donné, vous ? Qu’ai-je fait, qu’ai-je donné, moi, pour que le monde change ?

Poursuivons avec deux autres citations de Thomas d’Ansembourg* que j’ai relevées lors d’une des 2 conférences auxquelles j’ai assistées « Est-ce que ma façon d’ÊTRE adulte avec le monde incarne le rêve que j’ai pour le monde ? » et « Ne serait-il pas plus inspirant pour nos enfants de mettre son énergie à construire le monde auquel on rêve, plutôt que de mettre de l’énergie à combattre le monde dans lequel on vit ? » Je serais tenté de dire que, à bien les analyser, …. ces deux dernières citations font mal ! Très mal ! Elles nous renvoient notre propre image. Je suis très fort pour commenter, pour accuser, pour cibler LE responsable et le combattre. L’autre ! Finalement comme le disait l’abbé Pierre, j’attends que l’autre bouge pour que je bouge et finalement rien ne bouge. Pire, je mets, nous tous, nous mettons une énergie considérable pour que rien ne change. Imaginons un instant si chacun de nous mettait l’énergie que nous mettons pour que rien ne change dans la construction du monde auquel on rêve ! 7 milliards d’êtres humains dans le même sens ! Utopie, allez-vous me dire !

Spirale dynamique

Oui et non ! Pour celles et ceux qui connaissent le concept de la Spirale dynamique de Clare Graves, dans le niveau d’existence dans lequel nous sommes et celui vers lequel on va, c’est certainement de l’utopie. Je fais allusion au passage en cours du niveau d’existence ORANGE (le progrès technique, la société de consommation, la réussite individuelle) au VERT (le bien-être collectif, la réussite collective). Ces 2 niveaux ne peuvent que s’opposer, ils sont même inconciliables, incompatibles. C’est pour cela que nous sommes actuellement en crise. Mais la crise est salutaire ! C’est elle qui nous permet de changer de niveau d’existence. C’est ce que nous apprend le concept de Spirale dynamique. Dans le niveau d’existence qui suit le VERT, celui qu’a prédit Clare Graves, le JAUNE, « l’intégrateur » avec le fameux « en même temps » qui intègre le meilleur de chaque niveau d’existence, là oui, c’est possible. Plutôt que de nous battre les uns contre les autres, « et si » … Et si nous prenions le meilleur de nous-même ! Là … ça pourrait changer les choses ! Là … ça pourrait changer le monde ! C’est peut être ça le bouton, la baguette magique que l’on cherche pour changer le monde !

Loup

Et pour ne conserver le meilleur de nous-même, que faut-il ? Et bien, il faut se connaître. C’est à dire connaître le meilleur et le pire qui coexistent dans chacun de nous. Le Gainsbourg et le Gainsbarre, le Renaud et le Renard, le loup blanc et le loup noir (voir mon article sur ce thème.) Et quand je connais cela, je sais faire la part des choses pour servir au mieux mes besoins individuels et collectifs. Je sais mettre de côté le pire de moi pour ne garder que le meilleur. Imaginez si les 7 milliards d’êtres humains faisaient de même ! Si chacun commençait à changer en ne prenant que le meilleur de soi-même, le monde changerait de fait ! C’est certain ! Comme disait l’abbé Pierre, on ne s’attendrait plus les uns les autres pour savoir qui commence à changer.

J’entends déjà « Christian est en train de nous décrire le monde des bisounours ? » Certains êtres humains y sont déjà parvenus, Gandhi, le Dalaï Lama, Nelson Mandela et quelques autres. Ils se comptent sur les doigts d’une main, certes. Le chemin est long pour que les 7 milliards d’êtres humains arrivent à leur cheville. Mais puisqu’ils y sont parvenus dans ce monde, c’est donc possible. Ils avaient eux commencé par eux pour changer le monde. La voie est tracée. C’est le niveau d’existence de la Spirale dynamique qui suit le JAUNE, le TURQUOISE.

Si vous voulez changer le monde en commençant par vous-même et en ne prenant que le meilleur de vous-même, le coaching peut vous y aider, contactez-moi. Alors … on commence quand ?

cropped-pexels-photo-1749811.jpeg

Thomas d’Ansembourg* : Psychothérapeute belge, auteur du livre « Cessez d’être gentil, soyez vrai ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s