L’affirmation de soi, pourquoi pas tout le temps ?

L’affirmation de soi, c’est la capacité d’exprimer aux autres ses opinions et ses émotions personnelles avec sincérité et authenticité tout en respectant leurs opinions et leurs émotions. Encore une fois une bonne nouvelle, c’est une capacité. Et comme toutes les capacités, ça s’apprend avec l’expérience.

Oui mais ! Pour que cet apprentissage soit efficace, il faut des conditions. Quelles sont-elles, ces conditions ? On parle aussi de confiance en soi et d’estime de soi. Quel est le lien entre confiance, estime et affirmation de soi ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Comme souvent, l’article d’aujourd’hui provient de mon analyse des séances de coaching que je réalise. Merci à mes clients et clientes qui me permettent de progresser dans mon accompagnement et d’alimenter mes idées d’articles sur mon blog.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

Comment se fait-il que dans certaines conditions, je suis en capacité d’être moi-même, sincère, totalement authentique en pouvant m’affirmer auprès des autres et exprimer mes opinions et émotions ? Être tout simplement moi ! Alors que si le contexte change, je suis pris de retenue, comme si quelque chose m’en empêchait. Le poids de l’éducation allez-vous me dire ? Oui, vous auriez raison. Il y a des choses qui se font et des choses qui ne se font pas pour être « conforme » aux valeurs de base de l’éducation qu’on a reçue et de la culture dans laquelle nous évoluons. L’éducation est là pour donner un cadre de comportements dans les différents contextes. Qui dit cadre, dit limites et donc interdits. Mais serait-ce la seule chose qui bloque ?

Prenons le milieu professionnel. Comment se fait-il que vous soyez pleinement en capacité de mettre en oeuvre vos compétences avec certains types de clients et pas avec d’autres ? Comme bloqué par un client qui serait, par exemple, d’un statut social que vous imaginez « au-dessus » du votre ? Au-dessus ? Comme s’il y a avait une hiérarchie de valeurs ! Comme si vos compétences professionnelles, pourtant reconnues, « ne valaient plus rien » dans ce contexte ! Ne valaient plus rien ! Serait-ce alors une question d’évaluation ? Serait-ce une « perception » de la valeur de ses propres compétences dans un contexte de « perception » de la valeur de la personne avec qui je communique ? Quand ce type de conflit intérieur arrive, que se passe-t-il entre les deux oreilles ?

Revenons sur les définitions de la confiance en soi et de l’estime de soi. La confiance en soi, c’est l’évaluation de ses propres capacités à faire quelque chose. On résume la confiance en soi par l’adjectif être « capable. » On vient de voir que même si on a les compétences, qu’on est donc capable de faire, dans un autre contexte, on ne se sent plus capable. C’est là qu’intervient l’estime de soi. Pour être pleinement capable en toutes circonstances, il faut encore qu’on ait jugé ses compétences à la hauteur de ce qu’on imagine être nécessaire dans le contexte dans lequel on évolue. C’est un jugement de valeur. C’est pour ça qu’on résume l’estime de soi par le qualificatif « valable. » Si j’ai une bonne estime de moi, alors je suis quelqu’un de « valable. » C’est donc là qu’intervient la « perception. » Être capable est quelque chose d’objectif, validé par un diplôme, une certification, des résultats. Être quelqu’un de valable est subjectif et vient prendre le dessus de ce qui est objectif. La « perception » de ce que j’évoquais ci-dessus apporte une part de subjectivité à ce qui devrait être pourtant pragmatique. Il en résulte alors la perception d’un danger de la mise en oeuvre de ses compétences et des risques des conséquences engendrées. Et ça, c’est un fonctionnement inné du cerveau. Le cerveau fonctionne en priorité pour l’instinct de survie, il n’aime pas le danger et les risques, il se met alors en défense et il coupe le fonctionnement du cerveau qui raisonne, le néocortex. C’est « l’estime de soi » qui vous bloque. Alors, comment ça marche « l’estime de soi » ?

Il y a deux composantes à l’estime de soi. Voir la vidéo en support du texte ci-dessous

  • Il y a « l’image que l’on a de soi » par rapport à ce qu’on appelle « l’idéal de soi » ce qu’on considère comme étant la norme, SA norme pour être présentable aux autres. L’idéal de soi provient de son éducation, la norme qu’on a reçue en éducation, et aussi de son profil de personnalité. Plus précisément, quels sont les comportements « conformes » pour être aimé des autres. Pour faire quelque chose, j’évalue la différence qu’il y a entre mon idéal et l’image que j’ai de moi. S’il y a cohérence, j’agis. Sinon, je bloque toute action.
  • En plus de cela, l’estime de soi se compose aussi de la « perception du regard des autres. » Encore une perception. Ce n’est pas ce que les autres disent de vous. C’est la perception de ce qu’ils vous disent au travers de vos filtres éducatifs et culturels en provenance de votre éducation, de votre vécu et de votre expérience.
  • Avec ces 2 composantes de l’estime de soi, vous vous êtes collé une étiquette. Et suivant le contexte, vous êtes en capacité de vous affirmer ou pas auprès des autres.

En fond sonore de cette vidéo, j’ai inséré la chanson d’Alain Souchon « Foule sentimentale. » Elle parle de la société de consommation certes « le bonheur c’est d’avoir » mais elle parle aussi de l’estime de soi, « dérision de nous, dérisoire. » « Ah le mal qu’on peut nous faire ! » à nous coller des idéaux qui bloquent notre sincérité et notre authenticité pour adopter la pleine affirmation de soi auprès des autres. Ce type de stéréotype fait des ravages, ce qui « ravagea la moukère. » Comme un boulet que l’on traîne tout au long de sa vie, c’est le poids du passé qui bloque. Rassurez-vous, c’est possible de s’en détacher et de reprendre la main, il n’est jamais trop tard. Mais il faut que le conscient reprenne le dessus sur l’inconscient, c’est à dire l’instinct de survie, et sur le non conscient, c’est à dire votre programmation.

Comme je le dis souvent « Vous n’êtes pas responsable de tout ce qu’il s’est passé dans votre vie. Mais vous êtes responsable de ce que vous en faîtes ! » Le coaching est là pour vous aider dans cette reprogrammation et pour vous responsabiliser dans cette quête d’affirmation de soi. Contactez-moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s