Le développement personnel vu par Jean Jacques Rousseau

Photo de Andrea Piacquadio sur Pexels.com

Quel lien entre Jean Jacques Rousseau et le développement personnel ? Voyez plutôt ce qu’il écrivait dans ce domaine « L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Quel beau résumé du développement personnel ! Il y a tout dans cette phrase !

Je vous propose de prendre tous les éléments de la citation de Jean Jacques Rousseau, vous découvrirez ainsi, tout de ce que l’on fait en processus de coaching, que ce soit pour un objectif personnel et / ou professionnel. C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Il parle d’habitude. Le développement personnel n’est pas quelque chose qui se réalise en « one shot » et on n’y revient plus. Non, c’est un long processus plusieurs fois répété. Pourquoi, me direz-vous faudrait-il que cela devienne une habitude ? Pour qu’il soit efficace, le développement personnel doit trouver son application en situation, en interaction avec les autres, lorsqu’une émotion vous envahie par exemple. Grâce à cette habitude, vous vous êtes forgé des schèmes de réflexions, d’attitudes et de réactions que vous pouvez utiliser instantanément. Sans l’habitude, c’est impossible. Travaillant souvent avec l’ennéagramme, mes clients font alors face à leur profil de personnalité avec leurs travers et leurs talents, en même temps. Ils peuvent ainsi repérer quand ils glissent dans leur travers comportementaux et savent ainsi rebasculer dans leurs talents. Ils se sont déprogrammés puis reprogrammés en processus de coaching. L’habitude d’un développement personnel accompagné par un coach rend autonome, c’est la finalité du coaching. Pour avoir eu des nouvelles de mes anciens clients, ce que j’avance est une réalité. J’en mesure tous les jours les bienfaits.

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Que veut dire Jean Jacques Rousseau quand il parle de rentrer en soi-même ? Il parle d’introspection. Grace à sa propre observation, le soi devient l’objet de sa propre analyse qui aboutit à la compréhension des causes de ses dysfonctionnements. C’est à partir de cette compréhension qu’on peut alors passer à l’action. « Observer – Analyser – Comprendre – Agir » c’est la boucle de progrès continue. L’introspection a pour but de comprendre ce qui vous met en mouvement et ce qui vous bloque. Comprendre, c’est saisir vos motivations profondes. Pour comprendre, il n’y a que le plongeon au plus profond de soi qui le permet. Il faut parfois remonter loin, très loin, sur un épisode parfois anodin de son enfance, pour comprendre ce qui nous meut ou nous tétanise. Rentrer en soi-même n’est pas un repli sur soi. Comme le disait Denis Diderot, c’est le préalable pour s’ouvrir aux autres « Celui qui se sera étudié lui-même sera bien avancé dans la connaissance des autres.« 

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Jean Jacques Rousseau parle de perdre quelque chose, je préfère le verbe « lâcher » qui est issu d’une volonté, d’une décision même qui fait suite à l’introspection. Oui, le développement personnel aboutit souvent à un lâcher prise sur ce qui bloque. Durant un processus de coaching le coach vous amène à réfléchir sur ce qui est finalement « important pour vous » c’est à dire vos valeurs. Le reste étant donc moins important, vous êtes donc en mesure de le lâcher, parfois temporairement pour vous concentrer sur ce qui est important, l’atteinte de votre objectif qui fait sens et surtout qui va vous rapporter un gain. La prise de conscience de ce gain est de nature à dépasser vos freins. Un processus de coaching vous met face à vos choix. Le coach est là pour vous responsabiliser sur vos choix. Puisqu’il vous aide à sécuriser votre nouvel équilibre, vous êtes en mesure de lâcher vos amarres et prendre un nouveau départ.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Je vous l’avais dit, dans cette citation tous les mots ont leur importance. Le mot « enfin » est important. Durant un processus de coaching, vous allez enfin prendre le temps de prendre soin de vous dans un cadre d’écoute active et de bienveillance de la part du coach qui vous accompagne. Après un début parfois difficile, parce qu’introspection demande des efforts, il y a le temps du soulagement, après avoir déposé ce qui était pesant. Enfin !

Photo de Ron Lach sur Pexels.com

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Alors là, j’avoue mettre un bémol sur la formulation de Jean Jacques Rousseau. Je suis totalement d’accord sur le fait que l’introspection permet de « perdre le sentiment » issu des maux qui nous ont affectés. A la différence d’une émotion qui est toujours de très courte durée, un sentiment lui est durable, il peut même durer toute une vie. Et quand le sentiment affecte le mal être, vous comprenez aisément qu’il vous bloque. Les maux qui nous ont affecté ne sont pas totalement dus à soi-même, parfois à un contexte, aux autres aussi, à des concours de circonstances. Le « chercher à comprendre » dont je parlais au-dessus permet de mettre de la distance entre les événements passés et soi. Vous n’êtes pas responsable de tout ce qu’il s’est passé dans votre vie. Mais vous êtes responsable de ce que vous en faites. Ceci vous permet de lâcher ce sentiment qui entretenait votre état de mal être. Néanmoins, les souvenirs de vos maux ne peuvent pas être effacer. D’abord parce que la mémoire émotionnelle est une des 5 mémoires qui est, elle, inaliénable. Et ensuite, ce n’est pas souhaitable d’oublier ses « mauvais » souvenirs, parce qu’on peut oublier comment on s’en est sorti et ça, ça pourrait bien resservir !

Photo de Pavel Danilyuk sur Pexels.com

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Assurément, le développement personnel est un apprentissage. Vous apprenez à vous connaître, le bon et le mauvais, pour ne garder que le meilleur. En évaluant ce meilleur, vous apprenez à vous estimer. A force de répétition de cette observation, analyse et compréhension, vous apprenez ce qui, pour vous, vous met en mouvement.

« L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Durant une formation, vous apprenez un contenu de la formation, sur lequel le formateur va apprécier ce que vous en avez retenu. Après avoir fait appel à un conseiller, vous avez appris de lui, de sa solution qu’il vous a donnée. En processus de coaching, c’est vous-même qui apprenez de vous-même. C’est vous-même qui évaluez vos propres progrès et vos propres apprentissages. C’est vous-même qui trouvez vos solutions. Le coach n’est là qu’en catalyseur, pour créer les conditions de votre apprentissage. comme je le disais dans un article précédent, à la manière d’une sage femme qui aide à l’accouchement, il aide à l’accouchement de vos solutions. Oui c’est vrai, l’accouchement est parfois difficile. Mais une fois la libération faite, quel bonheur !

Et pour finir « L’habitude de rentrer en moi-même me fit perdre enfin le sentiment et presque le souvenir de mes maux, j’appris ainsi par ma propre expérience que la source du vrai bonheur est en nous. » Tout est dit ! Avez-vous compris l’intention d’un développement personnel ? Un changement complet de paradigme. Tout est en vous !

C’est ça le développement personnel, Jean Jacques Rousseau l’avait très bien décrit. Lui parlait d’une démarche personnelle, de soi sur soi. Il est parfois difficile de le faire seul. Le coach va vous aider par des stratégies, des techniques et des méthodes éprouvées et surtout qu’il va choisir et adapter à vous. Si cela vous a donné envie d’en savoir plus, contactez-moi, le premier rendez-vous est gratuit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s