Vos valeurs sont-elles contextuelles ?

C’est quoi une valeur ? Comment ça se traduit dans mes comportements, dans mon rapport au monde ? En ai-je plusieurs ? Si oui, y a-t-il une hiérarchie dans toutes mes valeurs ? Qu’est-ce qui rendrait une valeur contextuelle ? Qu’est-ce qui fait que mes valeurs pourraient changer d’ordre de priorité dans le temps ? Comment repérer que j’ai changé de valeur prioritaire ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Motivation

Si vous regardez le dictionnaire, il y a beaucoup de définitions au mot « valeur. » Lorsqu’on parle de valeur en coaching, on parle de « ce qui est important pour vous. » C’est « le sens que vous donnez à votre vie. » C’est ce que vous mettez « tout en haut de votre hiérarchie des motivations. » Bref, c’est « ce dont vous ne pouvez pas vous passer pour vivre. » Et si on va plus loin dans cette dernière définition, une valeur se traduit par « la satisfaction de vos besoins vitaux pour vivre » d’un point de vue psychologique, bien sûr. Ce sans quoi la vie n’est pas possible, pour vous. Alors, donnons quelques exemples. Quand vous demandez à quelqu’un « qu’est-ce qui est important pour vous ? » certains vont répondre spontanément « Oh moi ! Ma famille ! » D’autres « Mon job ! » D’autres « Ma passion, la moto, la peinture, les voyages etc. » Lorsque vous demandez « c’est tout ? » on vous répondra « Oh non, il y a aussi … » Bref, nous avons tous plusieurs valeurs, plusieurs choses qui sont importantes pour soi-même. Nous sommes 7 milliards d’êtres humains, il y a donc 7 milliards de combinaisons et nuances possibles. Mais il y a une hiérarchie dans vos valeurs. Il y a une valeur qui est mise sur la plus haute marche du podium.

Valeur

Maintenant que nous avons défini ce que sont nos valeurs, en quoi peuvent-elles être contextuelles ? On peut classer les différentes valeurs en 3 grandes familles. Il y a les valeurs relatives à moi, à ma vie personnelle, à ma vie professionnelle. Notez que tout se rapporte à MA propre perception, chacun la sienne. Qu’est-ce qui peut conduire à un classement, à une hiérarchie des valeurs ? Plusieurs choses, je n’en citerais que deux. La première est relative aux étapes de votre vie. Même si nous ne sommes pas tous passés par les mêmes étapes et surtout qu’il n’y a pas de règle dans ce domaine, on peut imaginer quelqu’un qui serait centré sur lui-même et sur ses passions lorsqu’il est adolescent. Puis après ses études, il pourrait être centré sur la recherche active d’un bon job en relation avec ses envies et compétences puis centré sur sa vie personnelle et affective puis de nouveau sur lui-même etc. etc. Ce n’est qu’un exemple. On perçoit que ses priorités changent, ses besoins changent suivant les étapes de la vie. Il existe un second point qui peut entraîner un classement de vos valeurs par ordre de priorité, le niveau d’insatisfaction de vos besoins vitaux consécutif à un événement. Imaginez un moment de votre vie où vous avez perdu votre emploi, vous avez perdu un être cher ou qu’un événement de la vie conduit à ne plus pouvoir réaliser votre passion. Vos besoins associés ne sont alors plus satisfaits. Cela se traduit par une valeur en souffrance et donc elle devient prioritaire à vos yeux. Et tout cela peut être non conscient. Sauf si on est attentif à son développement personnel. Comme la PNL nous le dit, on se comporte de manière automatique (PNL, la Programmation Neuro Linguistique). Lorsqu’on change de hiérarchie de valeurs, nos comportements automatiques ne sont plus en adéquation avec l’insatisfaction de nos besoins vitaux. Il y a insatisfaction chronique qui se traduit par un inconfort interne d’abord, puis les comportements s’en ressentent, les autres le voient. Il y a donc urgence à se repositionner, à reprogrammer ses comportements pour qu’ils visent à satisfaire ses besoins insatisfaits.

C’est, ni plus ni moins, ce que vous faîtes en processus de coaching dans le cadre d’un développement personnel. J’ai en tête, des client(e)s dans ce cas, qui se comportaient de manière automatique depuis des années, sans avoir pris conscience d’un changement de hiérarchie de leurs valeurs et donc de la nécessité de changer de comportements, pour satisfaire les besoins devenus non satisfaits. C’est toujours une révélation. Entre autres, c’est en ça que le coaching est utile et nécessaire. C’est aussi la raison pour laquelle, le coaching, le vrai celui réalisé par un coach professionnel certifié, n’a pas besoin de donner des conseils. Parce qu’en la matière, il n’y a pas de règle. Chacun sa hiérarchie de valeurs, chacun sa manière de satisfaire ses propres besoins vitaux. Le coaching n’est qu’un accoucheur de solution. La vôtre.

Et comme une définition du bonheur est « la pleine satisfaction de vos besoins vitaux » , travailler sur vos valeurs, c’est être en quête de votre bonheur. Si ce travail sur vos valeurs devient « important pour vous » , contactez-moi !

cropped-beautiful-bloom-blooming-1263985.jpg

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s