Aujourd’hui, ai-je dit merci ?

William Arthur Ward, écrivain américain, disait « Dieu t’a offert 86.400 secondes aujourd’hui. En as-tu utilisée une pour dire merci ? » Même si on ne croit pas en Dieu, la vie, au moins, nous a donné ces 86.400 secondes. Qu’en ai-je fait ? Ai-je pris le temps de dire merci ? Curieuse question, non ? A qui et à quoi devrais-je dire merci ? Ai-je le temps de m’arrêter pour dire merci ? Et puis ce merci, ça servirait à qui à quoi ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

pexels-photo-3182746.jpeg
Photo de fauxels sur Pexels.com

Quelle est l’étymologie et la définition du mot « merci » ? Le mot merci provient du latin comme bon nombre de mots français, du mot latin « merces » ou « mercedis » qui veut dire le salaire, la récompense. On donne en effet un salaire ou une récompense pour une prestation qu’on a reçue. Le merci que je donne à quelqu’un serait alors une récompense supplémentaire pour ce que j’aurais reçu de lui. Mais finalement, tous les jours qu’est-ce que je reçois ?

Le jour de ma naissance, j’ai reçu la vie d’abord. Si je suis là aujourd’hui, c’est « grâce » à la nature à laquelle il faut rendre « grâce. » C’est parfois difficile pour des couples d’avoir un enfant, alors merci pour ce hasard qui a bien fait les choses.

pexels-photo-3259629.jpeg
Photo de Jonathan Borba sur Pexels.com

Il faut sans doute l’avoir vécu pour le comprendre, le jour de ma naissance, ma mère a souffert, comme toutes les mères, ai-je dit merci à ma mère ? J’imagine qu’elle dirait comme beaucoup de mères « Pas la peine de me remercier, tout ce que tu fais, mon fils ou ma fille, est le meilleur des remerciements ! » Sans doute mais un merci serait un juste retour des choses, non ? A minima, lui montrer qu’on est conscient de la chance de posséder ce qu’elle nous a donné, la vie, et en jouir. Si je suis là, c’est ensuite grâce à mes parents qui m’ont élevé, donné leur amour, leur temps, leurs nuits, souvent tout ce qu’ils possèdent. Alors, un merci ne serait-ce pas « normal » , « nécessaire » même ? Montrer aux autres, un témoignage de ma reconnaissance crée des liens forts d’appartenance à un collectif qui sont les fondements de sa propre construction sur laquelle on s’appuie pour entreprendre.

two person doing surgery inside room
Photo de Vidal Balielo Jr. sur Pexels.com

Si je suis toujours là, c’est aussi grâce à cette équipe de médecins qui, un jour, m’a sauvé la vie. Il faut peut-être l’avoir vécu pour comprendre. Merci pour leurs compétences et de n’avoir pas lâché tant qu’il y avait de la vie. Au regard de mes ancêtres qui sont morts prématurément, l’un d’une crise d’appendicite à 33 ans seulement, l’autre de la tuberculose avant l’âge de la retraite, c’est grâce à la recherche scientifique qui me permet de me soigner et de rester en vie aujourd’hui plus longtemps qu’avant et jouir d’une longue retraite. Ça ne vaudrait pas un p’tit merci ?

Merci à mes 2 ancêtres qui ont laissé leur vie, l’un à 21 ans seulement, pour être sorti d’une tranchée, la peur au ventre, parce qu’ils ont contribué à ce que je parle français aujourd’hui et à ce qu’est la France aujourd’hui. L’aurais-je fait ? Raisonnablement, j’avoue que j’ai du mal à le savoir ! En plus d’un merci, ça force le respect, non ?

military-men-departing-service-uniform-40820.jpeg
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Aujourd’hui, j’ai acheté un produit, j’ai bénéficié d’une prestation, ai-je dit merci ? On pourrait dire « J’ai payé pour ça, il a eu sa récompense ! » Oui, mais est-elle à la hauteur de son investissement, de l’amour de son métier ? On est plutôt centré sur le défaut, la non-qualité. Alors, un p’tit « Au revoir et merci ! »

pexels-photo-3184465.jpeg
Photo de fauxels sur Pexels.com

A force de posséder une maison, une voiture, parfois plusieurs par famille, un réfrigérateur, un téléphone portable, un ordinateur, parfois plusieurs par famille, etc. on trouve tout cela normal. Merci à la recherche scientifique qui m’apporte de plus en plus de confort, de facilité, de plaisir.

Je pourrais poursuivre cette suite infinie de ce que l’on reçoit tous les jours, sans en avoir conscience. Finalement dire merci, ça sert à qui ? A moi d’abord parce que pour arriver à dire merci, il faut s’arrêter pour figer un instant le temps qui passe et prendre conscience de la jouissance de la vie. Cela a un effet positif incontestable, pour son propre bien-être. C’est une prise de recul et de conscience que finalement ce qui ne va pas bien est futile, notamment parce que ce que j’ai, d’autres ne l’ont pas. Le verre à moitié plein ou à moitié vide.

woman giving a hand
Photo de fotografierende sur Pexels.com

Ensuite, dire merci à quelqu’un provoque en lui un sentiment de reconnaissance et de bien être aussi. C’est de l’amour ou de l’amitié partagés. Dire merci, c’est créer les conditions d’un renforcement des liens sociaux dont nous avons besoin pour vivre.

Dire merci, c’est avant tout se mettre dans un état d’esprit qui se tourne résolument vers les autres. Un formidable remède au repli sur soi. Une amélioration sensible de la perception du regard des autres qui crée les conditions de l’amélioration de l’image de soi et donc de l’estime de soi qui font souvent cruellement défaut à la confiance en soi. Tout se tient !

Après avoir pris conscience de ce que j’ai reçu, et moi, qu’ai-je donné aux autres ? Le meilleur des mercis ne serait-il pas finalement de simplement donner en retour ? Inconditionnellement.

FlashLed

On travaille systématiquement la prise de conscience en coaching qui fait voir ses propres situations sous un autre éclairage. Je fournis le projecteur. A vous d’appuyer sur l’interrupteur. Contactez-moi.

4 commentaires sur “Aujourd’hui, ai-je dit merci ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s