Te reconnais-tu dans ce que tu fais ?

MotivationLorsqu’on entreprend un travail dans le cadre de son développement personnel, on réalise une introspection pour véritablement se découvrir ou se redécouvrir. Mieux se connaître a une finalité. On le fait pour mieux se reconnaître. Dans sa propre reconnaissance, il y a la prise de conscience de sa valeur. Je reconnais la valeur de ce que j’ai fait, pour moi. Et ça c’est essentiel pour l’estime de soi d’abord, puis sur la confiance en soi ensuite. D’abord, on prend conscience du sens de ce que l’on a fait. Puis, on se reconnait dans ce que l’on est en train de faire. Je vais donc vous proposer de modifier un peu une formulation qu’on entend souvent « Ce que je fais a du sens pour moi ! » Je vous propose plutôt la formulation suivante « Je me reconnais dans ce que je fais ! » Subtile vous allez me dire ! Pas tant que cela. Cette manière de voir les choses m’est venue lors d’un processus de coaching que j’ai récemment réalisé. Je remercie ce client car, comme a chaque fois en pareil cas, il m’a aidé dans mon propre développement personnel. C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

C’est la formule d’un client qui m’a permis de comprendre cette subtilité. En séance, durant son introspection, ce client m’a dit spontanément « L’entité que j’anime en qualité de manager, c’est MOI ! » Et effectivement, à bien y regarder, il avait raison. Il se sentait incarner cette entité dans toute ses dimensions. Cela avait non seulement du sens pour ce qu’il faisait et dans la manière de le faire mais surtout pour ce qu’il avait envie de représenter au travers de ses actions. C’est à dire l’incarnation. Dans les lignes de mon blog, j’aborde souvent la traduction de la confiance en soi et de l’estime de soi. Le verbe FAIRE est en rapport à la confiance en soi, l’estime de soi est en rapport au verte ÊTRE. Lorsqu’on se reconnait dans ce qu’on fait, on va beaucoup plus loin que FAIRE pour le sens qu’on y trouve. On incarne alors l’entité dans laquelle on agit. On EST cette entité. C’est dans cette incarnation qu’on trouve la force nécessaire à la confiance en soi parce que tout devient cohérent avec vous-même. C’est le début de la congruence.

photo of woman looking at the mirror
Photo de bruce mars sur Pexels.com

Par contre, chacun son incarnation. Pourquoi ? D’abord parce que chacun est unique. Mais aussi parce que, selon l’ennéagramme un bel outil de connaissance de soi, chacun a son profil de personnalité ; chacun son besoin d’exister ; chacun la direction de ses actions vers soi, vers les autres ou dans la relation entretenue entre soi et les autres ; chacun son fonctionnement privilégié d’un de ses 3 cerveaux, le reptilien pour l’action, le limbique pour les émotions ou le néo cortex pour l’analyse ; chacun  sa quête de graal et donc chacun ses comportements naturels. Dans ce qui suit, je vais décrire comment un individu va incarner ce qu’il fait, en fonction de son profil de personnalité. De là, vous pourrez ainsi mieux comprendre ce que vous faîtes et pour quoi vous le faîtes dans le sens de « avec quelle intention » . Par le repérage de votre profil de personnalité, vous allez mieux vous connaître. L’intention est de mieux vous reconnaître dans ce que vous faîtes ! De même, en observant les autres, vous pourrez ainsi mieux décoder pourquoi les autres font ça et le font comme ça. Vous comprendrez alors mieux la phrase qu’on dit parfois « ce qu’il vient de faire, c’est tout lui, ça ! » Oui, « tout » en effet, ce qu’il vient de faire, c’est incarnation même de ce qu’il est.

Regardons l’incarnation relative aux 9 profils de personnalité de l’ennéagramme.

Ennéagramme

Profil 1 – Le perfectioniste : Ce que fait le perfectionniste doit être parfait, par définition. Il s’assigne à lui-même l’application de la règle des autres comme LA référence. C’est à cette condition que le perfectionniste pourra dire que oui, ce qu’il a fait est vraiment lui. Il doit incarner la perfection pour le regard des autres.

Profil 2 – L’altruiste : Il refuse ses propres besoins, de peur de ne pas être à l’écoute des besoins des autres. Il doit faire plaisir aux autres, pour que les autres l’aiment. C’est plus qu’un besoin, c’est sa raison d’être. Ce qu’il fait est l’incarnation de l’amour, de l’amitié, de la bienveillance et de l’empathie. Il se reconnaît dans le plaisir des autres.

Profil 3 – Le battant : Son besoin, c’est de briller par ce qu’il fait, pour être le meilleur, le premier, quels qu’en soient les moyens pour y arriver. Il ne se reconnaîtra que lorsqu’il sera arrivé le premier. Son but est d’incarner la victoire.

Profil 4 – L’artiste : Il lui ne vit que pour être différent des autres. Ce qu’il fait doit être original, en allant même jusqu’à choquer. Ce n’est pas grave pour lui, pourvu qu’il se soit démarqué de ce que font les autres. Il doit incarner une différence et être reconnu pour ça.

Profil 5 – L’observateur : Il a besoin de recul pour comprendre le monde dans lequel il vit. Il engrange de la connaissance jusqu’à l’expertise. C’est dans ce niveau d’expertise qu’il pourra enfin se reconnaître. Pour les autres, c’est l’incarnation de l’expert.

Profil 6 – Le loyal : Pour lui, le monde est un danger. Pour le combattre, une seule solution, se regrouper sous sa bannière. Il incarnera ainsi la loyauté envers le groupe dont il a la charge pour le maintien de la cohésion vis à vis de sa cause.

Profil 7 – L’épicurien : Il a besoin de jouir de la vie. A bien le regarder, c’est l’incarnation de la jouissance à l’état pur, la sienne ! Peu importe si ce qu’il fait n’est pas parfait. Il a besoin de se faire plaisir, peu importe ce qu’en disent les autres.

Profil 8 – Le leader : Il est l’incarnation même du pouvoir qu’il ne partage pas, qu’il impose même. Pas d’autres alternatives, vous êtes avec lui ou contre lui.

Profil 9 – Le médiateur : A la différence du profil 6 du loyal, peu importe la cause, pourvu que tous les membres du groupe se sentent bien, que chaque besoin spécifique soit pris en compte dans un environnement bienveillant. Le médiateur est l’incarnation de l’harmonie. Les autres le savent et vont venir le chercher, lorsqu’il y a des tensions.

Alors ? Vous êtes vous reconnu dans un de ces profils ? Si vous avez besoin de vous connaître pour vous reconnaître, contactez-moi ! Les clients me le disent, la découverte de son profil est une révélation. Non seulement on se connait mieux, on comprend les raisons de ce que l’on fait, on repère mieux les moments de plénitude et les moments de tension. Mais surtout on identifie ses axes de développement, pour fuir les moments de tension et privilégier les moments de plénitude.

cropped-beautiful-bloom-blooming-1263985.jpg

PS : J’en profite pour remercier mes client(s). A chaque processus, non seulement j’apprends de moi-même mais j’enrichis mon approche professionnelle du coaching, ce qui sert les client(e)s suivant(e)s. Double merci !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s