Pourquoi chercher chez les autres la clé qui ouvre votre serrure ?

Lorsque je frappe à la porte d’un cabinet de coach, j’expose souvent « mon problème » , « ma difficulté » à faire « ce que je voudrais sans y parvenir. » Je dis avoir « tout essayé » psychologue, psychothérapeute, hypnotiseur, conseiller etc. Comme à la recherche de LA clé pour ouvrir la porte fermée devant moi. En pensant que « le problème » est le même pour tous, alors j’imagine que la serrure est la même pour tous. Il suffirait donc de demander une clé à celui qui a ouvert ce type de porte, pour que je puisse ouvrir la mienne. Et non… SA clé n’ouvre pas MA serrure. SA solution ne règle pas MON problème. Pourtant, a priori, c’est la même porte ! Oui, mais la combinaison de votre histoire, de vos freins, de vos travers, de vos croyances… est unique. La serrure qui ferme VOTRE porte est unique. La combinaison de vos qualités, vos compétences, vos talents … est aussi unique. Donc, la clé qui ouvre votre serrure est unique.

Le coaching vous aide à fabriquer VOTRE clé qui ouvrira VOTRE serrure. Mieux ! Le coaching vous rend autonome pour fabriquer le trousseau de clés dont vous avez besoin pour VOTRE vie. Comment, grâce au coaching, se fabriquer SA clé passe-partout ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Photo de cottonbro sur Pexels.com

Durant les processus de coaching que je réalise, je pratique une analyse personnelle de ma pratique en auto-débriefant systématiquement chaque séance (l’application de la Pratique Réflexive de Donald Schön.) Cette idée d’article m’est venue durant l’analyse de ma pratique sur un récent processus de coaching. Il était centré sur l’aspect professionnel avec comme objectif de mieux se structurer pour une meilleure efficacité. Une fois avoir atteint l’objectif, la question s’est posée naturellement sur l’aspect personnel, avec le même besoin de structure. Quoi de plus normal, on cherche toujours à reproduire ce qui marche. Et ça a marché sur l’aspect personnel, comme sur l’aspect professionnel. C’était la même serrure. La clé du domaine professionnel a ouvert la serrure du domaine personnel ! Quel a été le cheminement du client ?

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Finalement, le cheminement est toujours le même quel que soit le processus et quel que soit le client. Le client est d’abord centré sur sa demande de changement ou d’amélioration, il ne voit que la porte fermée. Le coach le focalise ensuite sur la formulation de son objectif en faisant émerger ce qui freine, les comportements programmés, les travers, les croyances etc. autrement dit cette fameuse clé qui n’ouvre pas la serrure. Lorsqu’il agit résolument pour atteindre son objectif, le client se heurte à la serrure qui verrouille la porte. Comme le coach a aidé le client à voir les effets positifs lorsque le verrou aura sauté (l’utilisation du circuit de la récompense du cerveau*), le client est motivé pour chercher des solutions, tâtonner, tenter, tester, essayer, expérimenter, s’exercer, apprendre de ses tentatives infructueuses et finalement converger sur le comportement qui lui permet de faire sauter le verrou. Il s’est façonné SA clé qui ouvre SA serrure.

Ça, c’est la première étape. Le verrou que le client a fait sauter avec sa nouvelle clé façonnée provient de son histoire. Son vécu a entraîné son profil de personnalité et donc des comportements faits de ses travers et de ses talents. Son verrou est son travers. Sa clé est son talent. Ses travers lui ferment beaucoup de portes. Ses talents les lui ouvrent. Le client s’aperçoit alors que la clé qu’il vient de se façonner ouvre tout un tas de portes dans de multiples domaines, professionnels, personnels, affectifs et autres. Et ça, c’est récurrent dans tous les processus de coaching ! De plus, le processus de coaching lui a permis de se connaître. Le coaching lui a ainsi appris à façonner ses propres clés qui ouvrent ses verrous à lui. Il est ainsi autonome.

Ce n’est pas de la magie. C’est du coaching. Ne venez pas chercher chez le coach la clé, mais VOTRE manière de la façonner. Ce sera plus efficace pour votre vie. Si cette approche vous convient, contactez-moi. Pour illustrer comment je procède, voir ci-dessous l’explication du « circuit de la récompense du cerveau » évoqué plus haut.

Le circuit de la récompense du cerveau* :

3D render, illustration. medical illustration of the human brain isolated on white

Ce fonctionnement spécifique du cerveau humain a été découvert lorsque les neuro scientifiques travaillaient sur les addictions. Ils se sont aperçus que lorsque le sujet sous l’emprise d’une addiction est au tout début du manque, le cerveau s’illumine, des solutions émergent. Le sujet est même prêt à des inhibitions quitte à se mettre en danger. Le sujet en manque est à la recherche de ce qui va lui procurer le plaisir de son addiction. Dans cette logique, le cerveau du sujet sécrète alors massivement de la dopamine, un puissant neuro transmetteur qui améliore les capacités cognitives du cerveau et la motivation pour aller chercher coûte que coûte son plaisir. Comme son nom le laisse deviner, la dopamine est un dopant naturel. En coaching, nous utilisons ce circuit de la récompense pour provoquer la recherche de plaisir d’atteindre l’objectif, chez le client. Le cerveau du client fait le reste… Il lui apporte une aide précieuse et sans effort. Vous pouvez, vous aussi, vous doper naturellement sans aller chercher des produits illicites ou des médicaments. Quand vous aurez compris le mécanisme, c’est redoutable d’efficacité ! Le coaching vous apprend ça, aussi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s