Tous nos besoins seront-ils satisfaits en ces fêtes de fin d’année ?

A pareille époque, on se souhaite de passer de bonnes fêtes ! En cette fin 2020, une année si singulière, seront-elles aussi bonnes que les précédentes années avec autant de partage que nous souhaiterions ? Pas sûr. Il manquera peut-être quelque chose. Et ce qui manquera ne permettra pas de satisfaire un besoin. La quête de satisfaction des besoins est LE point commun à toute l’Humanité. Nous avons tous des besoins différents, certes, mais cette quête est commune à tous les êtres humains. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous sommes tous en quête de SON bonheur, chacun le sien. Alors comment s’y prend-on pour connaître ses besoins ? Et lorsqu’ils ne sont pas satisfaits, comme s’y prend-on ? Cela pourrait vous permettre de trouver des moyens d’adaptation aux besoins non satisfaits durant ces fêtes de fin d’années, avec les contraintes des mesures sanitaires, sans se mettre en danger. C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Pour comprendre ce qu’est un besoin, revenons aux besoins vitaux boire, manger, dormir. Essayez de vous priver d’au moins un de ces 3 besoins vitaux, vous ne tiendrez pas longtemps. Ce sont des besoins physiologiques. Pour les besoins psychologiques, c’est exactement la même chose. Essayer de vous passer de l’amour de celles et ceux que vous aimez et qui vous aiment, vous ne tiendrez pas longtemps. Pour connaître ses besoins vitaux, il faut commencer par énoncer ses valeurs, ce qui est important pour soi. Sans quoi, vous ne pourriez pas vivre, ce qui vous anime, ce qui vous fait lever le matin, ce qui vous fait trouver des ressources insoupçonnées.

Mid adult woman holding glasses and looking sidewards

La détermination de ses valeurs est un exercice qu’on vous propose en processus de coaching, parce qu’il détermine tout le reste. Il détermine votre alignement sur le sens de votre vie entre ce que vous pensez, vous dites et vous faites. Qu’est-ce qui est important pour vous ? C’est une question qui trouve une réponse spontanée assez facile. Néanmoins, il se peut qu’il soit difficile de faire un tri, d’en déterminer une hiérarchisation entre ce qui est vital, important, plus ou moins important. Ça mérite réflexion, non ? Eh bien, c’est ça qu’on vous propose en séance de coaching, prendre quelques minutes de réflexion, pour qu’ensuite tout soit clair et particulièrement que ce que vous allez faire soit bien en cohérence et aligné avec la satisfaction de vos besoins vitaux.

Comme cadeau de Noël, je vous donne une liste de valeurs sous ce lien. Choisissez-en une dizaine, puis faites des regroupements pour n’en déterminer plus que 3. Les 3 valeurs les plus importantes pour vous. Eh oui, que 3 ! C’est ce qui est vital pour vous ! Ensuite, posez vous la question de savoir si les besoins issus de ces valeurs sont pleinement ou partiellement satisfaits, ou alors totalement insatisfaits ? Posez-vous la question de comment vous nourrissez vos besoins, que faites-vous, concrètement ? Que pourriez-vous faire pour mieux les satisfaire ? Une fois trouvé ce qui satisferait mieux vos besoins en fonction de ce qui est possible de faire, décidez de votre plan d’actions. Résolument ! La motivation viendra naturellement, puisque c’est vital pour vous ! En processus de coaching, le questionnement de type Socratique est bien évidemment plus poussé, pour vous aider à y voir clair.

Photo de Tookapic sur Pexels.com

Revenons aux fêtes de fin d’année. Sans doute, il va vous manquer une table bien remplie avec « toute » la famille, comme c’est « normalement » la coutume. Oui, « normalement » ! Mais ce que nous vivons depuis presqu’un an, n’est pas « normal » ; une pandémie planétaire comme il en a existé certes de nombreuses au cours des siècles, par exemple la grippe espagnole, il y a 100 ans tout juste. Alors à situation extraordinaire, actions extraordinaires. Il ne sera pas possible de réunir physiquement « toute » la famille, sans mettre celles et ceux que j’aime en danger. Comment, avec les moyens d’aujourd’hui, pouvez-vous rassembler la famille, au même moment dans une communauté de joie partagée ? A vous de trouver des solutions, soyez créatifs. Vous allez me dire, « Oui mais il manquera les étreintes, les embrassades, les câlins ! » Je comprends, c’est important ! Oui ! Rappelons-nous un de ces vieux dictons « Que l’an prochain, si nous ne sommes pas un de plus, qu’on ne soit pas un de moins ! » La santé de celles et ceux qui nous sont chers n’est-elle pas finalement une valeur bien au-dessus de tout le reste ? Oui, il nous manquera la chaleur humaine dont nous avons besoin. Mais, c’est temporaire ; pas définitif comme pourrait l’être la perte d’un être cher. Et les étreintes seront d’autant plus fortes lorsque nous pourrons enfin lever les contraintes qui nous auront finalement permis d’être le même nombre au repas de Noël de l’année prochaine. Voilà pourquoi, le classement de ce qui est vital, important et plus ou moins important est de nature à vous aligner et à mieux vivre les contraintes.

Je vous souhaite de passer bonnes fêtes de fin d’année.

Photo de Giftpundits.com sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s