Du pourquoi au pour quoi

« Pourquoi êtes vous venu voir un coach ? » « Parce que je n’arrive pas à sortir de cette situation » . Vous attendez donc une solution de la part d’un sauveur, d’un magicien, d’un messie. Un coach n’est ni un sauveur, ni un magicien, ni un messie. Soit la question est mal posée, soit adressez-vous aux non professionnels de l’accompagnement.

« Pour quoi êtes vous venu voir un coach ? » Avez-vous repéré la nuance, pour quoi et non pourquoi ? « Pour qu’il m’aide à y voir clair, à définir ce que je veux vraiment par rapport à ce qui est important pour moi, à atteindre cet objectif qui m’est cher et à me rendre autonome » . Si vous vous posez la seconde question plutôt que la première, non seulement vous adressez à la bonne personne, mais vous avez fait la moitié du chemin. La différence est ténue, semblez-vous dire ? Elle est en fait la solution que vous recherchez ! C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Mettons tout de suite de coté les blocages psychologiques, dont le pourquoi se traduit en souffrance qui empêche toute avancée. Dans ce cas, ce n’est pas du domaine du coaching mais du psychologue qui va traiter cette souffrance.

pexels-photo-259384.jpeg

A la question pourquoi, vous recherchez une ou des cause(s). C’est la logique scientifique cause / conséquence / solution. On peut trouver une grande quantité de causes. Vous pouvez y passer toute une vie à toutes les rechercher et déterminer des solutions à chacune d’elles. Quand vous cherchez les « parce que » , où regardez-vous ? Derrière vous, dans votre passé. Finalement, vous avancez vers le futur à reculons ou vous conduisez en ne regardant que dans le rétroviseur. Dans les deux cas, c’est compliqué pour avancer !

Allumette

A votre question « Pourquoi suis-je bloqué ? » , le coach va vous la poser autrement. « Pour quoi faire, êtes-vous là ? » Plutôt que de rester bloqué et tenter, sans y parvenir, de trouver le pourquoi de la situation, ma stratégie est de procéder à l’investigation de ce que vous faites concrètement pour la maintenir et surtout vous aider à prendre conscience des effets néfastes engendrés. En identifiant d’une part l’impasse dans laquelle vous êtes et d’autre part une situation visée qui apporte un bénéfice, un mieux, va naître un manque puis la prise de conscience de votre besoin. Plutôt que de s’adapter pour vivre avec ce manque, l’intention suivie est de se fixer un objectif qui a du sens ou qui nourrit vos valeurs, avec un gain identifié. Il suffit d’allumer la mèche, le reste suivra.

pexels-photo-764880.jpeg

Précédemment tourné vers le passé pour comprendre la cause et trouver une solution, vous serez alors tourné vers l’avenir. Naîtra ainsi la motivation et, de manière durable, l’autonomie grâce à une autre logique, que la logique scientifique. Ce sera « VOTRE logique », celle qui vous tourne vers VOTRE bien être à venir et à VOUS construire. Et puis … tant pis pour les causes, ce sera de l’histoire ancienne.

« Les problèmes vitaux les plus graves et les plus importants sont tous, au fond, insolubles. (…) Ils ne peuvent jamais être résolus, mais seulement dépassés. » Carl Gustave Jung

Si cette logique vous semble adaptée à votre vision de votre avenir, contactez-moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s