Le changement, c’est difficile !

En séance, voici ce que l’on entend parfois dans un coaching d’accompagnement du changement. « J’aurais bien envie de changer, mais c’est difficile vous savez, j’ai déjà tout essayé, et puis je n’ai jamais eu de chance, je ne mérite pas d’atteindre mon objectif, j’ai peur du résultat, imaginez je stresse déjà à l’idée de changer, ça va me demander des efforts, je suis trop vieux ou trop vielle pour changer, j’ai mes petites habitudes vous savez, et les autres comment vont-ils me juger si j’échoue, de toutes façons les autres ne m’ont jamais aidé, je n’ai pas assez de ressources pour le faire seul(e) » etc. etc.

Mur

Que d’efforts vous faîtes pour résister ! Mais là, contre qui luttez-vous ? Contre vous même ! Plutôt que de consommer de l’énergie à résister, libérez cette même énergie et utilisez votre force pour entreprendre et construire votre avenir.

Reprenons vos différents verbatim.

Réflexion18

J’aurais bien envie de changer ! Notez l’emploi du conditionnel « j’aurais ». Et qu’est-ce qu’il faudrait pour que vous ayez envie ? En coaching, vous allez vous fixer un objectif spécifique, mesurable, atteignable, réalisable et temporellement défini. Pour vous donner envie, le coach va vous faire vivre cet objectif comme s’il était atteint, de quoi libérer une bouffée de plaisir. Si cet objectif a du sens à votre vie, ou nourrit vos besoins et satisfait vos valeurs, ce qui est important pour vous, ça ne vous donne pas envie ?

C’est difficile vous savez ! Oui, changer peut être difficile. Mais si vous avez mesuré le gain apporté par le changement, votre motivation devrait être en mesure de contre balancer les difficultés. Et qu’est-ce qui est difficile ? Le changement ? Ou la manière de s’y prendre pour changer ? Le coach va vous aider à élaborer votre propre méthode, adaptée à vos capacités et au rythme que vous souhaitez imprimer. Prudemment, il va respecter votre écologie, votre équilibre interne et votre rapport avec les autres.

J’ai déjà tout essayé ! Sans aucun doute. Êtes-vous le seul à avoir essayé sans avoir « encore » atteint votre objectif ? Voici ce que disait certaines personnes qui ont souvent échoué dans leur vie avant de réussir : « Je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 façons qui ne fonctionnent pas. » Thomas Edison. « Beaucoup d’échecs de la vie sont causés par des gens qui ne se rendent pas compte à quel point ils étaient près du succès lorsqu’ils ont abandonné. » Thomas Edison. « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends. » Nelson Mandela. « L’échec ne signifie pas que vous êtes en échec, cela signifie simplement que vous n’avez pas encore réussi. » Robert H. Schuller. « Il n’y a pas d’échec, il n’y a que des abandons. » Albert Einstein. « Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente. » Henry Ford. « La chute n’est pas un échec. L’échec, c’est de rester là où on est tombé. » Socrate. « Le succès, c’est être capable d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. » Winston Churchill. « Il n’y a qu’une façon d’échouer, c’est d’abandonner avant d’avoir réussi ! » Olivier Lockert. Etc. En coaching, nous travaillons sur ce rapport que vous entretenez avec l’echec pour « analyser, comprendre, apprendre, relativiser pour agir à nouveau en securisant la nouvelle tentative ».

Réflexion20

Je n’ai jamais eu de chance ! Vraiment ? En êtes-vous sûr ? En séance, vous ferez un atelier « ligne de vie » pour regarder le verre à moitié vide ou à moitié plein. Et si objectivement vous n’avez jamais eu de chance et bien c’est le moment de saisir cette chance d’être accompagné par un professionnel de l’accompagnement pour renverser le fil de votre histoire.

Je ne mérite pas d’atteindre mon objectif ! C’est vous qui le dites ou ce sont les autres ? Si c’est vous qui le dites, c’est vous-même qui vous privez d’atteindre votre objectif pour nourrir votre besoin légitime de bien être. C’est comme se priver de manger. Si ce sont les autres qui vous le disent, qui est le maître de votre destin ? Vous ? Ou les autres ?

J’ai peur du résultat, imaginez, je stresse déjà à l’idée de changer ! Ce sont des manifestations bien normales face à un changement. Frédéric Hudson, coach et docteur à l’université de Columbia, Clare Graves psychologue avec sa Spirale Dynamique, pour ne citer qu’eux, ont décrit ces mécanismes de changement et d’évolution, qui sont enseignés dans les écoles de coaching. Un coach professionnel certifié est en mesure de vous comprendre et de vous accompagner dans ces différentes phases de changement et d’évolution.

Je suis trop vieux ou trop vielle pour changer ! De quoi parlons nous ? Changer votre identité ce que vous êtes vraiment ? Bien sûr que non. Il s’agit de saisir une opportunité pour être mieux, d’abord et bien ensuite. Il n’est jamais trop tard pour se faire du bien.

Réflexion21

Ça va me demander des efforts ! J’ai mes petites habitudes vous savez ! Si vous avez abandonné toute action, vous ne risquez pas l’échec, c’est très confortable en effet. Sans aucun doute, il va falloir sortir de cette zone de confort dans laquelle vous êtes. Oui, le changement, c’est changer ses habitudes. A vous de peser le gain apporté par le changement et le confort de votre situation actuelle avec toute cette auto-privation de bien être.

Les autres, comment vont-ils me juger si j’échoue ? Là, vous êtes sur votre perception du regard des autres sur vous, c’est à dire votre propre estime de vous. Ce n’est pas la réalité de ce que pensent les autres, mais votre propre perception. L’Abbé Pierre disait « Le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d’oser. » Si vous échouez, vous aurez le courage de vous regarder dans la glace, pour le courage d’avoir osé. Et puis l’Abbé Pierre, a-t-il atteint son objectif d’absence de sans abri ? Il a agit, agit, agit sans relâche vers cet objectif, sans jamais l’atteindre malheureusement, mais avec un profond respect de tous. En agissant, vous allez changer le regard des autres sur vous.

Je n’ai pas assez de ressources pour le faire seul(e) ! De toutes façons les autres ne m’ont jamais aidé ! Vous faites appel à un coach qui est prêt à mettre des moyens, ses compétences, son professionnalisme, sa bienveillance, son empathie, etc. pour vous aider. Et bien, entamons ce processus de changement à deux, le coach sur la méthode et vous sur le contenu.

Alors ? Vous restez sur vos verbatim ? Si c’est votre choix, il est respectable. Sinon,  contactez-moi !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s