La confiance en vous, quelles étapes?

La première étape, elle viendra de vous. Votre envie de changer puis votre décision de changer. Personne ne le fera à votre place. Pas même le coach, surtout pas le coach qui ne fera rien sans votre consentement. Il va falloir se mettre personnellement en danger envers vous-même, en regardant volontairement vos zones d’ombre, ce que vous pensez connaître, ce que vous ne voulez pas voir, ce que vous vous cachez à vous-même. Regardez vous dans la glace. C’est difficile ? Alors pour sécuriser ce travail, il vous faut être accompagné.

Seul(e) devant la glace, vous ne voyez peut être que vos défauts. Ou alors, naturellement, vous allez tourner la tête, pour regarder votre meilleur profil. Et si vous le regardiez, ce moins beau profil ? Pour finalement l’accepter, tel qu’il est. N’a-t-il pas un charme ? Finalement, le beau et le moins beau profil, c’est vous. Indissociable de ce que les autres voient. Il n’y aurait que vous qui ne le regarderiez pas ? Cette mise en danger, envers vous même, c’est un apprentissage. L’apprentissage de soi même. Et là, je n’ai parlé que de votre « moins beau » profil. Il y aurait aussi à regarder vos soit disant « défauts » (et vos qualités aussi).

Après avoir appris de vous, ce que donc vous êtes en capacité de faire, la seconde étape consiste à décider de faire ce qui vous est possible de faire, là tout de suite, sans attendre. Quelque chose de réalisable, même si, pour les autres, ça n’a pas de valeur. Par des exercices, le coach va vous faire vivre votre objectif, comme si vous veniez de le réaliser. De quoi démultiplier votre motivation à entreprendre. Et lorsque vous y serez arrivé, cela aura de la valeur pour vous. Vous allez vous faire plaisir, un début de votre confiance en vous. Et ainsi de suite, décision de faire, réalisation, plaisir, confiance, décision de faire etc.

L’étape suivante, c’est se mettre volontairement en danger vis-à-vis des autres, cette fois. Vous vous étiez accordés sur des transactions stables, connues, maintes fois éprouvées avec les autres. Des transactions de type « persécuteur » / « soumis ». Et là, patatras ! La transaction est rompue. Vous ne répondez plus aux sollicitations, comme il était convenu, implicitement le plus souvent. Déstabilisant, pour les autres qui vont réessayer, par des amorces plus frontales peut être. Et non ! Vous avez changé. Les défauts que les autres vous rabâchent n’ont plus de prise sur vous, parce que vous vous acceptez tel que vous êtes et vous savez que vous avez des qualités. Les autres vont être amenés à revoir leur transaction et positionnement envers vous. Voir même, changer d’avis sur vous.

Certains clients arrivés à ce stade me l’ont dit. Il y a bien un jour où votre entourage va vous dire, que vous avez changé, « en mieux » avant de dire « en bien ». C’est aussi un apprentissage, mais cette fois, un apprentissage des relations qu’on a avec les autres et du regard qu’ils portent sur vous.

Capture d_écran 2017-10-24 à 20.40.23

Cette mise en danger, c’est sortir de sa zone de confort, aller sur un terrain inconnu, qui peut faire peur. Comme lorsque vous avez appris à faire du vélo. Vous avez appris parce que vous en aviez envie. Mais vous avez eu besoin de roulettes de stabilité, puis le bras de papa ou maman, puis leur bienveillance et leur confiance en vous, avant de devenir autonome. Vous êtes tombé, vous avez recommencé en mettant un pansement, parce que la chute n’a pas entamé votre envie. Vous avez décidé de remonter sur le vélo malgré tout. Vous y êtes allé avec un peu plus de prudence qui vous a permis de prendre de l’assurance. De la confiance en vous

C’est cet apprentissage que je vous propose et qui s’appelle « le coaching ». Lorsqu’il est réalisé par un professionnel certifié, ce dernier vous garantit une protection. Nous sommes formés pour accompagner les changements avec empathie, authenticité, chaleur humaine et professionnalisme en respectant votre construction identitaire et votre écologie, c’est-à-dire votre équilibre personnel et relationnel avec les autres.

Mais rappelez vous. Ce n’est pas moi qui vais vous apprendre à avoir confiance en vous. C’est vous qui allez … apprendre à apprendre de vous ! De manière à obtenir l’estime de vous. Ce sera l’objet du post de la semaine prochaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s