Départ de la pépinière d’entreprises de Saint Aubin de Blaye

Après 3 ans, je quitte la pépinière d’entreprises de Saint Aubin de Blaye. Je tiens à remercier sincèrement l’ensemble du personnel de la pépinière qui sait créer et entretenir les conditions favorables au développement de l’activité des nouveaux entrepreneurs sur notre territoire, Amélie, Benjamin, Christèle, Léa, Magali, Marie, Séverine, Vincent. Merci également pour vos messages écrits à mon départ qui témoignent de liens forts qui se sont noués. 

Mon départ est conditionné par deux éléments. Le premier est lié à la crise du COVID-19. Depuis mars, j’ai arrêté tous les entretiens présentiels de coaching et les ateliers présentiels, pour ne réaliser que des actions en distanciel. La perspective lointaine d’un éventuel retour à la normale m’a conduit à libérer mon bureau à un nouvel entrepreneur qui pourrait en avoir besoin.  

La deuxième raison de mon départ est plus structurelle. Je considère mon changement de métier réussi. Je base cette affirmation au regard des résultats atteints par mes clent·e·s dans leur développement personnel et professionnel. Même si ce sont elles et eux qui ont atteint leur objectif, j’ai su adapter ce que j’ai appris en formation à chacune de leur spécificité. Le coaching est assurément un moyen puissant d’accompagnement. Il faut l’avoir vécu pour comprendre ce que j’avance.  

Néanmoins, depuis ma décision de m’engager dans ce nouveau métier, j’ai perdu plus d’argent que ce que j’en ai gagné. L’altruisme a trouvé ses limites. J’avance 2 causes profondes à cela. Malgré mes efforts déployés pour promouvoir le coaching localement, je n’ai pas su susciter suffisamment la perspective de plus value ni chez les particuliers, encore moins dans les entreprises locales et même au sein de la pépinière elle-même. Le coaching souffre de sa spécificité et d’une grande méconnaissance. Comme il a pour finalité de rendre autonome le bénéficiaire, c’est à l’issue de son processus qu’il est convaincu de sa plus value certaine. Si on y ajoute la culture rurale, le fort taux de chômage local, les moyens financiers en dessous de la moyenne nationale, le financement par les comités de communes d’associations qui font de l’accompagnement non professionnel gratuit et mes faibles compétences dans le domaine commercial, mon activité de coaching professionnel n’a pas trouvé ni sa place ni de perspective. 

Etant à la retraite, je n’ai pas besoin d’activité professionnelle pour vivre. Je reste néanmoins disponible et mobilisé en distanciel pour terminer les processus de coaching en cours et pour accompagner professionnellement des particuliers, des managers, des collectifs de travail dans l’atteinte de leurs objectifs de développement personnels et professionnels. Si vous voulez encore vous convaincre de la plus value du coaching, j’ai écrit plus de 140 articles en 3 ans pour faire la promotion du coaching, dans des domaines variés connaissance de soi, confiance en soi, estime de soi, affirmation de soi, gestion du stress, Communication NonViolente, émotions, talents, motivation, fonctionnement du cerveau, management, éducation etc. https://laconfianceenvous.coach/blog/

Le blog du site

Mon objectif à court terme est la diffusion d’un livre sur « la conscience de soi par l’ennéagramme » dont le manuscrit est abouti. Je suis actuellement en recherche active d’un éditeur. Je remercie mes client·e·s qui m’ont permis de développer une stratégie d’accompagnement qui maintenant prend la forme d’un livre.

Je souhaite longue vie à la pépinière parce qu’il y a un réel besoin de développement économique sur le territoire. En démarrant mon activité, il y a 3 ans, j’avais cru qu’il pouvait y avoir aussi des besoins d’accompagnement. J’ai vu ces besoins. Je sais que le coaching professionnel sait y répondre. La prise de conscience des besoins doit encore faire son chemin sur un territoire rural comme le nôtre. Engagés dans le développement du territoire, nous sommes faits pour nous recroiser. A bientôt donc, sous une autre forme.

Bien cordialement

2 commentaires sur “Départ de la pépinière d’entreprises de Saint Aubin de Blaye

  1. J’en suis désolée . Il est toujours difficile de perdre un talent, surtout doté d’une grande intelligence du cœur. Bon, pas perdu vraiment ! Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme. Je vois aussi que le confinement a invité beaucoup de personnes à plonger dans leur fort intérieur. Le silence et le bouleversement, l’incertitude, les paradoxes ont révélé de nouveaux paradigmes. Je crois que des personnes cherchent à être rassurées, à se connaître et suivre ce qui est le plus juste pour eux; Par exemple, l’ennéagramme a créé une « percée » chez moi. Merci pour le coaching. Heureusement pas fini pour moi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s