Observer, analyser, comprendre, agir

A force d’avancer dans la vie, on peut dire qu’on s’est amélioré, à coups de tentatives infructueuses et de réussites. Une sorte de processus d’amélioration continu, qu’il s’agisse de sa vie personnelle ou professionnelle. Par principe de progrès continu, je suis meilleur qu’hier et moins bon que demain. Mais comment je m’y suis pris pour devenir ce que je suis aujourd’hui ? Et comment je dois m’y prendre pour être ce que je souhaite devenir. La réponse à ces questions se trouve dans la succession d’utilisation de 4 verbes d’action qui forment une boucle perpétuelle jusqu’à convergence vers la cible qu’on s’est fixée. On utilise cette boucle parfois inconsciemment. Conscientiser ce processus apporte de la rigueur et une garantie d’efficacité pour atteindre nos objectifs plus rapidement. Mais quels sont-ils ces verbes d’action ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

cropped-bandeau1.png

OACA #couleurs + ombre.png

Une fois s’être fixé un objectif dans la vie qui fait sens, on se résous à agir après avoir déterminé une intention. Agir est le premier verbe d’action. Lorsqu’on agit, on influence un résultat qu’il convient d’observer, c’est le second verbe d’action. On compare le résultat de l’action avec notre intention première. Cette comparaison conduit à analyser l’efficacité de l’action entreprise au regard de l’intention. Analyser est le troisième verbe d’action. L’analyse sert à comprendre les raisons pour lesquelles l’action n’a pas contribué à atteindre l’objectif et satisfaire l’intention. Comprendre est le quatrième verbe d’action. La compréhension amène ensuite à modifier la première action pour se rapprocher de l’objectif par dichotomie, un coup trop long, un coup trop court et ainsi de suite, jusqu’à « un coup dans le mille ! » Le processus de progrès continu est donc observer, analyser, comprendre, agir, mais agir avec intention. Toujours ! Conscientiser ce processus améliore grandement la formulation de ses intentions.

Vous pouvez analyser l’ensemble des actions de votre vie et l’ensemble de vos apprentissages, vous avez systématiquement utilisé, plus ou moins consciemment, ce processus d’amélioration continue. Si vous êtes aujourd’hui en difficulté pour atteindre un objectif, je vous invite à prendre le temps d’observer, analyser et comprendre ce que vous avez fait, pour déterminer l’action à réaliser et renouveler cette boucle tant que vous n’aurez pas atteint votre cible. Vous allez non seulement rationaliser votre démarche mais surtout laisser de coté la dimension émotionnelle liée à vos tentatives infructueuses, que vous appelez sans doute « échecs. » C’est un excellent moyen de lâcher prise sur votre rapport à « l’échec » de manière à ce qu’il devienne le fondement de votre apprentissage. Rappelez-vous, n’êtes-vous jamais tombé lorsque vous avez appris à faire du vélo ? L’échec est la base même de l’apprentissage, notre cerveau fonctionne d’ailleurs comme cela. On appelle ça l’apprentissage par l’erreur, c’est très formateur dit-on ! Ceux qui réussissent sont ceux qui ont beaucoup échoué.

Dans un processus de coaching, j’avoue utiliser cette boucle des 4 verbes d’action pour accompagner mes clients. Lorsqu’il questionne ou utilise un outil, un coach a systématiquement une intention au service de la demande de son client. Grâce à ce processus, il adapte ses actions successives pour converger vers son intention, toujours au service de l’objectif de son client. Et lorsqu’il accompagne le client vers son objectif, le coach propose à son client d’observer, analyser ses actions réalisées pour comprendre et déterminer les nouvelles actions à entreprendre. C’est encore le même processus. Et à force de l’utiliser consciemment, cela devient pour vous une manière d’avancer en toute autonomie, c’est la finalité du coaching.

Un dernier point. Dans le concept de l’ennéagramme, un outil de connaissance de soi, cette boucle d’amélioration continue, sur soi, est un peu différente. On parle des 4 verbes d’actions suivants : observer, comprendre, accepter et agir. Pour moi, cette boucle n’est pas si différente. Dans comprendre, il y a aussi comprendre en quoi c’est important de modifier l’action précédente, ce fameux lâcher prise sur ses comportements mécaniques dus à son profil de personnalité et d’en « comprendre » l’enjeu. Effectivement, entre comprendre et agir, il y a bien cette notion d’acceptation et donc de décision avant de continuer à agir. Cette précision m’a semblé importante dans ce processus d’amélioration continu.

Si vous avez envie de sécuriser l’atteinte de votre objectif, grâce à ce processus d’amélioration continue, contactez-moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s