L’empan du cerveau

24 Août 2019, reprise des articles hebdomadaires, après la pause estivale… En espérant que l’été vous ait apporté joie, détente et repos, bienvenue sur le blog de http://laconfianceenvous.coach

L’article de cette semaine. Un article sur l’empan du cerveau. Oulà ! ça va faire mal à la tête … Et bien non, justement, parce que je vais me servir de l’empan de votre cerveau. C’est quoi ce truc ? Pourtant quand on utilise l’empan, c’est pour la main, me semble-t-il ? Non ? C’est même une très ancienne mesure de longueur utilisée au moyen âge, avec la coudée. Une mesure dépassée ! Hum… pas tant que ça … On s’en sert toujours, parce que c’est efficace ! Ah bon ? Et comme la main, le cerveau aurait-il un empan ? A quoi ça va me servir de le connaître ? C’est ce que je vous propose de voir aujourd’hui.

Cette notion d’empan du cerveau vient du livre d’Idriss Aberkane « Libérez votre cerveau »

person s right hand
Photo de Juan Pablo Arenas sur Pexels.com

Empan1

C’est quoi l’empan ? C’est la distance qui sépare le pouce de l’auriculaire, le petit doigt. L’empan fût effectivement une mesure de longueur, comme la coudée, la longueur de l’avant-bras, entre le coude et l’extrémité du majeur. D’ailleurs, la coudée vaut 2 empans, faites l’exercice sur votre bras. Depuis la nuit des temps, l’Homme a fabriqué des objets de la taille de l’empan. Pourquoi ? C’est simple à comprendre. Lorsque la taille de l’objet est compatible avec l’empan de la main, l’Homme peut « saisir l’objet sans le laisser tomber ! » (Retenez bien ça  pour la suite …) Cela lui a permis également de décupler la force du bras en tenant fermement cet objet dans la main. C’est le cas pour les outils et pour les armes.

pexels-photo-1194436-e1561970204125.jpeg
Photo de Toa Heftiba u015einca sur Pexels.com

Oui mais parfois, l’objet est bien plus grand pour qu’il puisse être « saisi » par une main. Qu’a fait l’Homme alors ? Et bien il a inventé une poignée, de la taille de l’empan, encore lui ! C’est le cas d’une casserole.

La poignée sert à éviter de se brûler bien sûr, mais elle sert aussi à saisir la casserole d’une main, sans quoi cela serait impossible.

 

Intelligence

Oui mais ça, c’est pour la main. Et le cerveau, alors ? Y aurait-il un empan, aussi ? Et bien oui ! Cela ne vous est jamais arrivé de parler à quelqu’un qui maîtrise un domaine que vous ne connaissez pas. Vous l’écoutez religieusement et puis, « vous laissez tomber » parce que « vous ne saisissez pas ce qu’il dit ! » Ça y est vous avez « saisi » l’analogie avec la main. Connaissant l’empan du cerveau, je viens d’utiliser précisément ce principe. Puisque vous connaissez le principe de « saisir » un objet de la taille de la main, j’ai abordé l’empan du cerveau avec une notion que vous connaissez et maîtrisez parfaitement. Vous avez pu « saisir » la nouvelle notion de l’empan du cerveau, vous ne l’avez pas « laissé tomber » , du moins j’espère. Si tel était le cas, vous aviez un empan plus petit que j’avais imaginé…

people sitting on beige rolling chairs on brown wooden table inside room
Photo de Christina Morillo sur Pexels.com

En fait c’est comme cela que vous avez appris tout ce que vous savez maintenant, aussi bien en connaissance qu’en savoir-faire. C’est toujours à partir d’une notion que vous maîtrisez, c’est à dire dont vous avez déjà « saisi » le sens, que vous allez pouvoir vous « saisir » d’une nouvelle connaissance ou d’un nouveau savoir-faire. Et si la connaissance (ou le savoir-faire) est bien plus grande que l’empan de votre cerveau, celui qui vous enseigne ces nouvelles notions va utiliser une « poignée » , pour que l’objet du savoir ou savoir-faire soit « saisissable » . « C’est bon, vous saisissez ce que je veux dire ? » Dans le cas de l’apprentissage, la « poignée » s’appelle « la pédagogie » pour les enfants, ou « l’andragogie » pour les adultes (Pedos : enfant et andros : Homme adulte). Pour comprendre une notion, il faut donc qu’elle soit de la taille de l’empan de mon cerveau. Et si les notions à retenir dépassent l’empan de mon cerveau, je peux aussi utiliser une « poignée » , c’est à dire un moyen mnémotechnique pour les retenir. Par exemple « MAIS OÙ ET DONC OR NI CAR ? »

Mais savez vous qu’il existe un autre empan dans votre cerveau ? Celui relatif à la mémoire à court terme. Je m’explique. Sans avoir de papier et de stylo pour écrire, si je vous donne oralement une suite de 10 chiffres, ce sera très difficile de les retenir. Par exemple 0 5 5 8 4 9 2 3 4 1. Pour que vous puissiez les retenir, vous allez regrouper ces chiffres par paires, pour former 5 paquets de 2 chiffres, 5 nombres 05 58 49 23 41. Avec ce procédé, vous voyez que c’est plus facile à retenir un numéro de téléphone ! Pourquoi ? Parce que l’empan de votre mémoire à court terme est en moyenne de 7. Au delà de 7 informations différentes, votre cerveau n’arrive pas à se « saisir » de l’information. Il faut donc ramener la taille de l’information à quelque chose de « saisissable » par votre mémoire à court terme. Pour retenir une information, il faut qu’elle soit de la taille de l’empan de mon cerveau. Pour que ce soit encore plus facile à mémoriser, vous allez utiliser un autre procédé. Si en plus vous savez que 05 58 concerne tous les numéros de téléphone du département des Landes, vous pouvez contracter la suite des 5 nombre 05 58 49 23 41 en une suite de 4 information Landes 49 23 41. Vous n’avez plus que 4 informations différentes à retenir au lieu de 5.

Alors à quoi ça sert tout ça ? D’abord, ce sont des mécanismes que vous utilisez tous les jours, non consciemment. Par contre maintenant que vous les connaissez vous allez plus facilement vous en « saisir » pour les utiliser efficacement. Soit pour apprendre, soit retenir une information, soit pour transmettre un savoir, un savoir-faire, une information à quelqu’un. Vous allez adapter l’objet de votre transmission à l’empan de votre interlocuteur.

Si vous voulez progresser en se servant efficacement du fonctionnement de votre cerveau, contactez-moi. Je réalise, en autres, un atelier spécifique sur le fonctionnement du cerveau. Quand vous saurez comment il fonctionne, avec ses forces et surtout ses faiblesses, vous serez beaucoup plus efficace dans beaucoup de domaines, comportement, apprentissage, communication, gestion du stress et des émotions etc.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s